[Workshop] "Bien mal faire" avec Julien Berthier

23-27.04.2018

[WORKSHOP] Bien mal faire

avec Julien Berthier, artiste

Parcours Objet Non Identifié, cycle 1

Workshop du 23 au 27 avril 2018


Rencontre avec Julien Berthier et présentation de son travail, le mardi 24 avril au Café Pompier à 17H
Ouvert à tous


"On a beau entendre que nous vivons désormais dans un monde virtuel, je crois pourtant que nous vivons encore pleinement dans un monde d’objets. Il suffirait pour s’en convaincre de regarder l’ordinateur portable et le porte conteneur, deux supports indispensables de la mondialisation.
Et les objets ne sont pas juste là pour précéder nos désirs (une guitare nous donne envie de jouer de la musique), ils drainent avec eux une forme d’idéologie. Ils ne sont pas neutres. Je crois que ce sont deux raisons qui, de mon côté, me poussent à produire des objets. Et je vous propose donc qu’on s’attache à en produire encore avec cet angle d’attaque: "Bien mal faire". "Bien mal faire" ne s’attachera pas tant au mode de production des objets (nous le pouvons mais attention, nous ne voulons surtout pas de choses mal bien faites), qu’a leur classification "morale". Certes il s’agira de mal faire, mais si une chose est bien mal faite, peut-elle alors échapper au mal faire? Peut-être chercherons-nous surtout à perturber la catégorisation confortable entre bien et mal. On visera la conjonction (ET) qui additionne du sens, plutôt que le verbe être (EST) qui tend à affirmer un état définitif des choses. Je sens bien qu’ici, pour vous, c’est le moment de l’exemple, mais malgré mon désir de bien m’entendre avec vous, désolé, je n’en fournirais pas. Il n’y a pas de raison à ce stade d’enfermer ces questions autour du bien et du mal dans un objet qui n’en exemplifierait qu’un aspect. Mais ne vous inquiétez pas trop, vous verrez qu’en discutant entre nous, nous verrons assez facilement si une proposition rentre dans la catégorie du "Bien mal faire" ou non.


Restitution et Vernissage le jeudi 26 avril à 17h30 en salle sous sainte croix, 2e étage gauche, EBABX.

. Julien Berthier
Né en 1975 à Besançon (France). Vit et travaille à Aubervilliers (France)
« Ne pas laisser le monde aux mains des spécialistes. » En construisant des objets - à la fois hyperréalistes et néanmoins fictionnels - qu’il confronte à l’espace public, Julien Berthier reste fidèle à cette déclaration. L’artiste poursuit une ambiguïté permanente dans les œuvres et les situations qu’il produit. Il nous offre à la fois des objets plausibles (qui pourraient tout à fait exister dans le monde dans lequel nous vivons) et leur critique. Loin de l’idée d’améliorer le monde, l’artiste utilise l’ironie, en tant qu’acte de feindre l’ignorance pour susciter un questionnement, afin d’introduire une réflexion plus générale sur notre société. Les œuvres de Julien Berthier peuvent «modifier la vie sociale, contribuer à son amélioration, en démasquer conventions, aspects inaperçus ou refoulés [ce qui] revient à parler pareil (comme tout citoyen que concerne la vie publique en milieu démocratique) et autrement (en usant de moyens, d’ordre artistique, à même de susciter une attention plus aiguë, plus singulière que celle que permet le langage de l’art un langage social). Il s’agit de faire du langage de l’art un langage à la fois intégré, donc capable d’être entendu, et dissonant, c’est-à-dire dont le propos vient mettre en débat l’opinion dominante.» (Paul Ardenne, in L’art contextuel, 2004).


http://www.galerie-vallois.com/artistes/julien-berthier.html

Une saison Hocquard

Les études

Résultats Concours d'entrée 2018

La Galerie des Tables


picto galerie des tables

Cours Publics