Retiens la nuit est à VISION

13 au 18.04.2016

Retiens la nuit

Une proposition de l'unité de recherche Public/Action
de l'École d'Enseignement Supérieur d'Art de Bordeaux

 

VISION
Une proposition de l'ANdÉA, Association nationale des écoles supérieures d'art
Recherche en Art et en Design
13 au 18 avril 2016
Palais de Tokyo, Paris

Un projet de l'Association nationale des écoles supérieures d'art (ANdEA)

 Bandeau Retiens la nuit

Retiens la nuit, détournement de la chanson de Johnny Hallyday de 1962, est une proposition de l'unité de recherche Public/Action. Les notions de public et de « chose publique », historiquement importantes à l'EBABX, sont désormais enrichies par les recherches menées dans quatre programmes, en prise directe avec la singularité de notre moment contemporain. Les situations étudiées au sein de l'unité de recherche sont : les migrations des formes artistiques entre les supports et les média analogiques et numériques ainsi que les recompositions qu'elles induisent dans leurs formes d'apparition et d'adresse au public pour le programme Au Milieu des Choses, les nouvelles apparitions et incarnations des phénomènes de réification et des fondements économiques de leur existence pour le programme Voir un peu plus à travers les fissures des murailles, la climatisation des affects et les récits de soi pour le programme Modern Lovers. Pour la recherche en design, sont menées au sein du programme Stop City, des interrogations sur des formes contemporaines de la ville qui s'arrête, interrompue dans son développement par diverses fragmentations.
La collusion des temporalités, partant des nombreuses dérégulations de notre société, est l'une des lignes de recherche de Public/Action intitulée Les espace-temps de l'engagement . C'est ce que reprend l'injonction Retiens la nuit : prenant à la lettre la définition de Vision, les programmes agissent également en conscience de la proximité (spatiale et culturelle) de cet « espace-temps » avec les impératifs généralisés d'une production à plein régime. Or VISION fonctionne quant à elle jusque tard dans la nuit, floutant les frontières entre le jour et la nuit...


Au Milieu des Choses

Ce programme de recherche explore la traduction en objets tangibles d'œuvres et de formes issues de l'Internet et leurs apparitions, vidées de leur technicité d'origine, dans les lieux physiques d'exposition de l'art contemporain et dans le champs de l'édition. Ce phénomène récent s'inscrit dans une tendance plus globale que l'on qualifie en anglais, de post-digitale ou de post-internet. Au Milieu des Choses s'interroge sur le sens et les enjeux esthétiques, techniques et critiques de ces formes de réification en les confrontant à des précédents historiques et à des tendances actuelles du champ artistique tout en prenant la mesure précise de ce qui en constitue la nouveauté et la singularité.
Format imaginé pour VISION : tout au long de cet espace-temps sont diffusées à la sauvette des œuvres d'artistes en téléchargement libre, interprétées par les membres du programme de recherches Au Milieu des Choses. Parmi les artistes concernés, on citera : Cory Arcangel, David Horvitz, Mark Leckey, Robot (John Miller et Takuji Kogo), Eric Watier.

La diffusion se faisait à heure fixe — 13h, 17h et 21h — dans les espaces vacants de l'exposition et au gré des évènements programmés.
www.aumilieudeschoses.fr




Voir un peu plus à travers les fissures des murailles

Ce programme a pour objectif de trouver un modèle d'analyse critique « transinstitutionnelle » où l'art sortirait délibérément de sa nature instituée pour inventer des formes de critique sociale. Cela donne lieu à des recherches collaboratives au croisement de l'art, des sciences humaines, de la politique et de la littérature.
Parmi les grandes questions qui soutiennent ces investigations : qu'arrive-t-il à l'art critique lorsque l'horizon dissensuel a perdu son évidence ?
Que lui arrive-t-il dans le contexte contemporain du consensus ? Sont aussi centrales les questions inhérentes à la production artistique, à sa place et à son rôle dans l'économie en regard des enjeux de la valeur et du travail.

Format imaginé pour VISION : il s'agit d'un espace mobile de discussion autour de la publication du programme VUPPATLFDM, consacrée aux «   ombres portées de l'art critique    », permettant l'organisation de micro-évènements en partie improvisés (performances, discours, conférences, vidéo-projections). Différents sujets seront abordés : la question de la valeur, du travail, de l'autonomie de l'art (etc.) lors d'échanges ouverts et improvisés avec les visiteurs, ponctués d'interventions spécifiques d'étudiants.

La diffusion se faisait à heure fixe — 18h, 19h, 20h et 22h.



Stop City

Le programme de recherche Stop City a supprimé le « No » du concept élaboré par Archizoom Associati et le mouvement radical italien dans les années 70. Quarante ans après No-Stop City, il ne s'agit plus de défendre de manière isolée une vision prospective sur l'avenir de la cité contemporaine : nous regardons ce qui est présent, maintenant !
La recherche engagée analyse la complexité des situations repérées et fait appel à de nombreux champs d'observation pour prendre en considération les données urbanistiques, l'architecture privée et publique, le design ou le non-design des espaces publics mais également les pratiques artistiques, les contextes sociaux, politiques, médiatiques...

Format imaginé pour VISION : C'est un dispositif permanent imaginé pour consulter une recherche qui contredit le No-Stop City du collectif Archizoom Associati. Le projet expérimente la mise en commun d'un ensemble de points de vue, les plus variés possibles, sur les villes qui existent telles qu'elles se présentent devant nous : stoppées, fragmentées, asymétriques ou militarisées. Un plateau de 3,60 m de long par 2,40 m de large est maintenu à 45 cm du sol par un calage en bois massif : on peut s'y asseoir, s'y allonger, on peut s'y tenir debout comme sur un podium. Les recherches sont disposées alentour de cette plateforme vide : bornes supportant des tablettes numériques de présentation des études de cas choisies par les étudiantes et les étudiants à travers 14 villes du monde, casques permettant d'écouter leurs voix off et le récit de leurs recherches.

 
Télécharger

> le Dépliant_Retiens la nuit
> le programme_VISION
> le CP_VISION
> le DP_VISION
> Votre invitation au vernissage

 Un espace bibliothèque rendait compte des éditions réalisées au sein des écoles d'art.
L'EBABX y présentait ses éditions Pensée Nomade Chose Imprimée entre autre, ainsi qu'une affiche, réalisée en sérigraphie à l'atelier sérigraphie de l'EBABX, relatant des cinq numéros du web magazine Rosa b.



Depuis plusieurs années, les équipes de recherche des écoles supérieures d'art et design sont au travail dans la discrétion des ateliers, dans les espaces poreux où se rencontrent les disciplines, sur des territoires en expansion permanente. Ces équipes suivent des pistes, évoluent parmi les paradoxes, ouvrent des brèches, créent des arcs de tension et essaient des réglages incertains : leurs productions hétérogènes, radicales et multiples sont visibles régulièrement et les spécialistes de l'art en train de se faire ont depuis longtemps repéré qu'il y avait là une inédite poussée contemporaine. Mais avec VISION, à l'invitation du Palais de Tokyo, c'est la première fois qu'un espace-temps de cette nature est ouvert : pendant cinq jours, sur quelques 700 m2, ces équipes de recherche proposent de mettre en partage leur activité et leur production – de la documentation, des archives, des livres, mais aussi des œuvres exposées, des conférences, des tables-rondes et des formes jouées live tout au long d'un programme continu de midi à minuit.

Une proposition de l'ANdÉA, Association nationale des écoles supérieures d'art
Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication et du Palais de Tokyo, en partenariat avec Boesner France et la société Canson.

Les études

Inscriptions EBABX

  • Inscriptions en ligne : 15 janvier - 14 mars 2018
  • Journée portes ouvertes : 10 mars 2018
  • Concours d'entrée : 25-26-27 avril 2018