Charte Erasmus

 

Charte Eramus

Déclaration en matière de stratégie Erasmus


Depuis 1992, à l'échelle internationale l'école réalise un investissement culturel ambitieux.
L'organisation de la mobilité est prise en charge par le service pédagogique, la directrice à la pédagogie, la responsable mobilité internationale en lien étroit avec le corps enseignant.

En 2005, la mise en place du système d'évaluation en ECTS, puis en 2011, le passage en Etablissement Public de Coopération Culturel et l'homologation en 2012 du DNSEP au grade de Master 2, ont induit une forte dynamique de mobilité internationale et orienté l'école vers de nouveaux axes de travail avec ses partenaires internationaux.

L'école a renforcé l'investissement et la mobilité des enseignants en leur proposant d'être des relais pédagogiques dans les relations de l'EBABX avec certains établissements à l'étranger. Perdurent évidemment les mobilités de groupes d'étudiants sous forme d'"ateliers thématiques" menées dans le cadre des ARCs (Ateliers de recherches et de création) et les mobilités séjours d'étude individuelles permettant aux étudiants entrants et sortants d'aller chercher un apport théorique ou technique complémentaire nécessaire à leur projet artistique personnel ou à leur professionnalisation. 

Depuis 3 ans, l'école a mis en place avec certains partenaires des échanges visant une véritable pédagogie croisée : appuyée sur des projets pédagogiques déployés au sein des deux établissements partenaires, il s'agit de créer des échanges réguliers (même en dehors des temps de mobilité) entre les enseignants, les étudiants, ouvrant sur des propositions d'actions communes et des problématiques de travail partagées notamment autour des pratiques de l'exposition, de l'édition, de la diffusion, de l'action publique et de la professionnalisation des étudiants tant sur le champ de l'art que du design.
Cette pédagogie croisée prend la forme de workshops - avec mobilité enseignante entrante et sortante - d'échanges via les réseaux internet, d'expositions communes, et de mobilité de groupes et individuelles en période d'étude. Ces dispositifs permettent un réel échange de méthodes de travail, de savoir faire et un croisement des points de vue et des cultures pertinent.
La mise en place pour la deuxième année consécutive de workshops d'été (ouverts aux étudiants et jeunes diplômés du monde entier) réalisés en collaboration avec des écoles partenaires en France et à l'étranger vient renforcer cette nouvelle stratégie internationale.

Le choix des établissements partenaires se fait donc sur des critères pédagogiques commun de déployer des croisements dans les enseignements ou/et par la complémentarité des apports possibles à des fins de professionnalisation des étudiants.

La mobilité de stage (auprès d'artistes, au sein d'entreprises, d'agences, musées, centres d'art et autres institutions) est essentielle au parcours d'un étudiant en école d'art. Ils sont encouragés et obligatoires en années 2 et 4 (années non diplômantes). Ces stages sont considérés comme un élément à part entière de l'enseignement permettant à l'étudiant d'intégrer, sur une durée déterminée, un milieu professionnel afin d'en découvrir le fonctionnement général, soit de faire l'acquisition de savoirs et modes de production spécifiques. La qualité de ces mobilités de stage réside dans un accompagnement personnalisé visant une analyse approfondie de la démarche et des projets de l'étudiant pour définir le contexte et le lieu du stage adapté.
Les régions géographiques ciblées sont celles où le territoire de création/diffusion artistique est émergent: entre autres les pays d'Europe de l'Est, d'Amérique du Sud et d'Asie ou en constante mutation : l'Europe en général et les Etats Unis. L'observation des destinations retenues par les étudiants ces dernières années nous invite à constater une ouverture au monde dans sa globalité au-delà même des destinations ciblées.
Cette forte dynamique insufflée a induit pour cette année 2012-2013 une augmentation considérable de la mobilité étudiante, pour les périodes 1 et 2 (septembre à mai) 15 mobilités individuelles, pour la période 3 (juin à septembre) 21 mobilités individuelles.
*Toutes les informations en ligne sur le site internet de l'école concernant la mobilité sont jusu'au mois de septembre accessible via ce lien :
http://www.ebabx.fr/fr/ecole-des-beaux-arts/erasmus-mobilité

Sur un plan organisationnel et de mise en oeuvre, les projets de coopération européenne et internationale dans l'enseignement et la formation liés au programme Erasmus sont abordés à l'EBABX suivant les modalités suivantes :
•Une stratégie interne qui au-delà des fonctions de direction et de coordination des actions internationales vise à l'identification d'enseignant/personnel référent en chef de projet, tant pour les étudiants, l'EBABX que l'établissement d'accueil partenaire. Le choix du chef de projet s'opère dans le cadre de critères des relations et affinités avec l'établissement partenaire et les forces vives qui le composent, de compétences spécifiques liées aux axes de développement et attendus du projet concerné.

•Au-delà du cadre du projet Erasmus, une identification des connexions et convergences à faire avec d'autres projets et dispositifs internationaux est systématiquement engagée, ce en lien avec les territoires et établissements concernés. Des « résonnances » sont ainsi mises en oeuvre avec d'autres dispositifs de l'UE suivant les pays et priorités concernés. Citons à ce titre les dispositifs de l'UE tels que les programmes de coopération avec les pays industrialisés (Asie/Chine/USA) avec la mise en avant de savoirs faire et aspects créatifs spécifiques de nos étudiants et enseignants, le programme Tempus, ou hors dispositifs de l'UE les programmes PUF, ceux soutenus par le Conseil Régional d'Aquitaine et ceux liés à l'Institut Français et ses actions sur l'ensemble des pays partenaires.

•Les instances de l'EBABX que sont le Conseil d'Administration et le Conseil Pédagogique sont impliqués à travers une information spécifique, des débats et avis le cas échéant sur les axes prioritaires retenus dans le cadre de ces échanges internationaux. Les retours d'étudiants et enseignants, publications/travaux/expositions sont relayés auprès de ces instances avec une analyse affinée des apports et valorisation des résultats.

Impacts escomptés

Augmenter les niveaux de qualification pour former des diplômés et les chercheurs dont l'Europe a besoin :
Les échanges, rencontres et partages de pratiques à travers le Programme nous invitent à formaliser les éléments d'observation, de « benchmarking » sur des pratiques/propositions pédagogiques issues d'autres modes de pensée
culturelle, artistique et pédagogique. La prise en compte de ces éléments pour l'établissement se fait particulièrement en nommant les éléments propres à ces apports, confrontés à nos pratiques et interrogeant particulièrement les notions d'offre et de demande. Poser la notion de « besoin européen » dans le champ des enseignements artistiques plastiques supérieurs est au quotidien un stimulateur et un objet critique d'ajustements de notre offre

Améliorer la qualité et la pertinence de l'enseignement supérieur
Nommer les éléments de qualité et de pertinence de l'enseignement implique de poser les éléments d'une évaluation et de ses critères pour ces enseignements. A travers les échanges sur les modalités d'évaluation de leurs projets respectifs et des projets communs des partenaires de l'établissement dans le cadre du Programme, nous intégrons des éléments d'évaluation de notre action, directement partagés au sein des instances internes de suivi mais aussi au niveau des réseaux nationaux auxquels l'établissement participe (ELIA ; ANDEA)

Relever la qualité grâce à la mobilité et à la coopération transnationale
Pour ce qui nous concerne, ici aussi la question de la « qualité » de notre offre de formation nous a invités à poser les termes de son évaluation et de l'impact de cette coopération transnationale dans le cadre du programme. Ainsi, la croissance des inscriptions extranationales aux propositions de formations, de workshop, concours délégués à l'EBABX en sont des signes particulièrement probant et objectivables ces 2 dernières années. Cercle vertueux, de cause à effet, cette visibilité transnationale nous impose une interrogation constante sur notre offre de formation mais aussi – et très concrètement – une veille et mise à niveau de nous outils et moyens de productions et d'ateliers.

Faire le lien entre l'enseignement supérieur, la recherche et les entreprises pour favoriser l'excellence et le développement régional :
L'impact immédiat en interne sur ce volet est particulièrement fort ces dernières années à travers les échanges privilégiés dans le cadre du Programme et en dehors sur le long terme avec quelques établissements (Italie ; Pologne ; USA) . Ainsi se mettent place des connexions fonctionnelles issues des travaux partagés sur des sujets entre les laboratoires de recherche de l'EBABX, des workshops particulièrement orientés sur la relation aux entreprises locales et secteurs d'activités très « identitaires » du périmètre régional, et les accord et échanges dans le cadre du Programme.



logo erasmus

Actu Cours Publics

7 juin - 14 juillet 2017
Exposition "Line" au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux dans le cadre de l'exposition "Paysages intérieurs / extérieurs. Point de vue des publics".

rosab

Rosa B

Webmagazine dédié à la recherche et à la réflexion.

Le Café Pompier