Instances Statutaires

L'Ecole d'Enseignement Supérieur d'Art de Bordeaux est un EPCC, établissement public de coopération culturelle. 

En France, un établissement public de coopération culturelle (EPCC) est un établissement public constitué par une collectivité territoriale ou un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) pour gérer un service public culturel. Les activités de l'EPCC doivent présenter un intérêt pour chacune des personnes morales en cause et contribuer à la réalisation de la politique culturelle nationale.


Le Conseil d'Administration

L’EBABX, établissement public de coopération culturelle (EPCC) est administrée par un Conseil d’Administration composé de représentants de la ville de Bordeaux, de l’État, de la Région Nouvelle Aquitaine. Il comprend également des représentants des personnels enseignants et non enseignants, des représentants des étudiants et des personnalités qualifiées dans les domaines de compétence de l’établissement. L’établissement est doté d’un président élu par les membres du conseil d’administration et est dirigé par un directeur nommé sur la base d’un projet. Le conseil d’administration étudie et délibère sur toutes les questions relatives au fonctionnement de l’établissement et notamment les orientations générales de la politique de l’établissement, les programmes d’activités et les moyens qui permettent leur réalisation. Le conseil d’administration entend notamment la synthèse des réflexions menées par les instances consultatives et paritaires.

pour le Conseil d'Administration, ont été élus en qualité d'étudiants représentants pour l'année 2016-2017 :
Titulaires : Antonin Blanchard (3è année) et Killian Cahier (3è année)
Suppléants : Yasmine El Amri (3è année), Arnaud Claudel (4è année) et Jules Cartier (1ère année)


Le Conseil Scientifique, Pédagogique et de la Vie Etudiante

Le CPSVE est une instance consultative, quiexamine et émet des avis sur toutes les questions touchant les activités pédagogiques, scientifiques et culturelles de l’établissement. Lieu d’échange et de concertation, son rôle consiste à 52 participer à la définition des orientations pédagogiques et de recherche de l’établissement, à évaluer l’organisation, le fonctionnement et les programmes des formations ainsi que l’adaptation aux objectifs fixés et à leurs évolutions. Dans ce cadre, la politique de partenariat, l’action à l’international, l’activité de recherche sont étudiées. Le CPSVE aborde également la mise en oeuvre des mesures permettant d’améliorer les conditions de travail et de vie des étudiants.

Il est composé de 24 membres élus, issus des diverses composantes de l’établissement à savoir :
. La directrice générale, présidente, le secrétaire général et les deux directrices adjointes à la pédagogie et à l’administration ;
. 9 enseignants représentant les divers niveaux et propositions d’enseignements de l’établissement élus par leurs pairs ;
. 9 étudiants représentant les divers cursus et années d’études de l’établissement élus par leurs pairs ;
. 1 technicien représentant les techniciens d’atelier élus par ses pairs ;
Sont présentes également à titre consultatif, la coordonnatrice pédagogique et la chargée de communication.

Le CPSVE se réunit au minimum deux fois par semestre et en fonction de l’ordre du jour se donne la possibilité d’inviter des personnalités qualifiées utiles à sa réflexion.
Ses travaux donnent lieu à un compte rendu et à une communication à l’ensemble des personnels et étudiants de l’établissement.

Pour le Conseil Pédagogique Scientifique et de la vie étudiante, ont été élus pour l'année 2016-2017 :
pour les 1ère année : Jeanne Zipper et Jules Cartier (titulaires), Bronte Scott (suppléante)
pour les 2è et 3è année : Antonin Blanchard, Justine Puech et Yasmine El Amri (titulaires) et Killian Cahier (suppléant)
pour les 4è et 5è année : Arnaud Claudel (titulaire)


Pour l'ANdEA, Association Nationale des Ecoles Supérieures d'Art, ont été élus en qualité d'étudiants représentants pour l'année 2016-2017 : Titulaires : Thien Ngoc Ngo-Rioufol (5è année) et Jeanne Zipper (1ère année) ; Suppléants: Yasmine El Amri (3è année) et Arnaud Claudel (4è année)

Pour l'ANdEA, Association Nationale des Ecoles Supérieures d'Art, ont été élus en qualité d'enseignants représentants pour l'année 2016-2017 : Marie Legros et Jean-Philippe Halgand.


Le Bureau de la Recherche

Pilotée par la direction et coordonnée par un enseignant chercheur chargé d’en assurer la cohérence et la promotion, l’activité de recherche s’organise au sein du bureau de la recherche et réunit un groupe de travail et de réflexion constitué d’enseignants professionnels reconnus et de chercheurs (artistes, designers, éditeurs, théoriciens et critiques, dont trois docteurs) investis dans les travaux de recherche de l’établissement. Cette entité s’attache, en accord avec les orientations de l’établissement et les objectifs de la formation, à élaborer et suivre les projets de recherche de l’établissement dans le cadre de l’unité de recherche et de ses programmes (séminaires, workshops, journées d’étude, colloques et publications), à préciser les modalités de la formation par la recherche, à réfléchir à l’environnement de la recherche en terme de réseau artistique et académique, à analyser les démarches entreprises (par les enseignants et les étudiants) dans ce domaine et les résultats constatés de cette recherche.


Les séminaires pédagogiques

Les séminaires pédagogiques ne constituent pas une instance à part entière mais font partie intégrante de la vie de l’établissement et de son organisation.
Ils rassemblent l’ensemble des enseignants de l’établissement trois fois par an sur deux journées consécutives, en septembre, février et juin. Ils sont consacrés à un temps d’échange qui s’adapte aux rythmes et échéances de l’année universitaire et concernent notamment la préparation de la rentrée et l’ajustement des programmes, les bilans et évaluations des formations par cycles comme l’organisation de temps de réflexions thématiques, ou d’informations collectives.

rosab

Rosa B

Webmagazine dédié à la recherche et à la réflexion.

Le Café Pompier