Venn Erwan

Erwan Venn

Erwan Venn est artiste plasticien.

Il est né en Bretagne, en 1967. Il vit et travaille à Bordeaux. Son enfance s’est déroulée entre les légendes Arthuriennes et les récits des voyageurs Malouins, à l’orée de la forêt de Brocéliande, dans ce pays Gallo non loin de Saint-Malo. Vivre à coté de contes de fées et de légendes lui muscla irrémédiablement l’imagination. À son environnement familial breton ancré dans la tradition, il ajoute la découverte, adolescent, des récits de science-fiction, de l’aventure spatiale, la lecture de bandes dessinées et un goût marqué pour les musiques post-punk. Il a étudié les arts plastiques entre deux chutes : la chute du mur de Berlin en 1989 et la chute des Twins Towers en septembre 2001. L’histoire s’est ainsi imposée au sein de ses réflexions.

Les notions de famille et, tout particulièrement, de l’enfance sont au cœur de sa pratique où l’archive tient une place importante dans ses projets de création. Il en interroge les motifs dont il s’est lui-même imprégné. Parée d’une ironie cinglante, ponctuée de références historiques et de métaphores poétiques, la pratique artistique d'Erwan Venn s’inscrit dans un héritage contestataire, n’hésitant pas à mêler des objets et des images prélevés dans différents registres artistiques où chaque technique plastique changent au gré des sujets abordés : Destroy Wallpaper, l'installation video numérique de papier peint en mouvement (The Whitworth Art Gallery, Manchester, 2010) et À la conquête de l’Espace ! (Cnes, Paris, 2015), la photo numérique avec Headless présentée à la galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois en 2021, le dessin à la mine de plomb, avec le projet Blockhaus sur les marques laissées par la Seconde Guerre mondiale dans les paysages de la côte Atlantique. Mais aussi, Petit.e.s Breton.n.e.s série de dessins d’enfants aux yeux livides, référence au Village des damnés. Et récemment l’aquarelle, réalisée durant la résidence croisée Atravessar, entre la France et le Brésil (2022).

Son travail a fait l’objet d’expositions à Largos das artes à Rio de Janeiro (2022), à Paris Photo avec la Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois (2021), au musée des Beaux-Arts d’Angoulême (2019), à la Conserverie, à Metz (2017), ou encore aux Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse (2018). Ses œuvres figurent dans des collections en France et à l’étranger, entre autres dans la collection de la Fondation Antoine de Galbert, le Frac Poitou-Charentes, la Whitworth Art Gallery à Manchester (Royaume-Uni) et la collection de l’Observatoire de l’Espace du Cnes, en dépôt aux Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse.

 

Fonction
Enseignant