Récupérathèque

© iso.ebabx
© iso.ebabx

 

Le développement de récupérathèques au sein des écoles supérieures d’art est ces dernières années un phénomène fort, structuré autour de la fédération des récupérathèques et de l’ANdEA - association nationale des écoles supérieures d’art.

Pratique responsable et durable de la création contemporaine, d’études en école d’art, tout autant qu’engagement individuel et collectif concret.
 

Pour l’ebabx, ce projet a particulièrement de sens et de pertinence :

  • Pouvoir stocker ce qui peut être récupéré, trié, recyclé, issu des travaux étudiants en fin de chaque année et récupérer des matériaux utiles auprès de nos partenaires (Musées, entreprises,…)
  • Un projet concret d’expérimentation, de pratique et de construction en termes de modèle économique au service des étudiants.


Un engagement éco-éthique

L'ebabx concrétise la mise en place d'une récupérathèque en 2021 : deux containers (récupérathèque et matérieuthèque) dans la cour de l'école dédiés, végétalisés, sont gérés par l’association des étudiant.e.s en lien avec la fédération des récupérathèques. 

La sensibilisation à l’impact des matériaux dans les processus de création, un outil de proximité et des connexions en devenir. Le coût, la provenance des matériaux, leurs caractéristiques de "réemployabilité", leur degré de "recyclabilité", sont autant de données qui viennent souvent modifier, toujours étayer des prises de décisions chez les designers et artistes.

La matériauthèque devient un outil supplémentaire de proximité au service de workshops nécessitant des matériaux spécifiques, gratuits, en quantité et reposant sur l’énergie collective, l’échange de services et la coopération des intelligences qu’une récupérathèque suggère :

  • la mise en relation que suppose le glanage auprès de structures publiques, d’entreprises, d’associations ;
  • les partenariats avec le monde de l’économie sociale et solidaire au sein du territoire métropolitain ;
  • les échanges d’expériences avec d’autres collectifs travaillant dans ce champ. Les rencontres officielles annuelles de la fédération, les résidences de partage et de création de la fédération sont autant de possibilités que peuvent saisir les étudiants concernés pour construire des réflexions et des connexions au service de leurs itinéraires personnels et professionnels dans le champ de la création.

Un workshop se tiendra à l'automne 2021 dont les objectifs sont les suivants : aménagement des conteneurs, précision du fonctionnement au quotidien, rédaction d'une documentation pour son équipe, réalisation de la communication, préparation des Rencontres Officielles des Récupérathèques (ROAR) qui se tiendront du 21 au 24 octobre 2021 à Bruxelles pour les quelques étudiants qui y participeront, planification des tâches à faire dans le cadre du module récupérathèque, précision du recours à des outils numériques pour le fonctionnement en lien avec Antoine Demacon, technicien son.



Logo_cvec.     Logo_crous