Pavlova Angélina

DNSEP Art 2020 Pavlova Angélina © Pavlova Angélina
DNSEP Art 2020 Pavlova Angélina © Pavlova Angélina
DNSEP Art 2020 Pavlova Angélina © Pavlova Angélina
DNSEP Art 2020 Pavlova Angélina © Pavlova Angélina
DNSEP Art 2020 Pavlova Angélina © Pavlova Angélina

Plateforme Master Art

"Je collecte des photos rêvant de me constituer un Atlas, catalogue de récits en puissance. Deux exigences guident le choix des photos que j’utilise pour un tableau : la composition et le refus d’asséner une signification aux images que je produis. Encadrée par ces deux lignes directrices, j’oscille entre des peintures destructurées et d’autres plus harmonieuses. Mes images portent en elles des possibilités de récits dont l’écriture est entièrement confiée au spectateur. Je refuse de me placer comme créatrice d’une pensée finie. Mon souci en tant que peintre n’est pas de donner mon avis au spectateur, mais de lui livrer un regard sensible sur le monde en espérant faire raisonner le sien. Je préfère les fictions individuelles à la logique et la raison. J’aime l’incroyable diversité des réalités vécues, la subjectivité des expériences." 

"Mes recherches se concentrent sur les objets, les gestes et les paysages qui racontent l’humain et comment il module le monde autour de lui. Je m’inspire de photos du quotidien prises essentiellement par mon entourage, que je superpose dans des compositions plus ou moins destructurées. Les peintures qui en résultent témoignent de la multiplicité des réalités et des ctions qui nous font vivre. Mais surtout, c’est au spectateur que revient l’écriture des récits en puissance contenus dans les images que je crée." 

En mars 2020, elle expose à la Galerie des Tables, Bordeaux.
Son exposition "Qu'est-ce qu'on est bien" relate des strates de souvenirs, strates de fantasmes, strates de rêves, et des strates de peinture.

Mémoire Angélina Pavlova-Sibrac

Mémoire Master option Art
Année 5

Titre : Enkoi Lonkroi

Directeur de mémoire : Paola Salerno et Thierry Lahontâa

Imprimé à l’ebabx
Atelier technique imprimerie
Façonnage : dos carré-collé

> en consultation à la bibliothèque de l’ebabx

Son mémoire s'appuie sur la philosophie de Nelson Goodman selon laquelle le monde n’existerait qu’à travers les expériences qui en sont faites. Il n’y aurait ainsi pas un monde, mais des mondes. Pour illustrer cette idée, Angélina Pavlova-Sibrac a enregistré des paroles de proches ou d’inconnus à des moments où leurs langues se débridaient, laissant échapper quelque chose de leurs perceptions du réel. Semblant alors entrer un peu dans l’intimité de leurs fictions personnelles. Elle envisage de reproduire cette expérience mais cette fois pour recueillir des photos qu'elle peindrait. Les peintures qui en résulteraient seraient des témoins des mondes de ceux auprès de qui elle aura mené ses enquêtes.
 

Année
2020
Diplôme
DNSEP
Option
Art